LUIT revient ! À VENIR la suite…

Résidences de travail du 8 au 16 avril -avec réunion publique le 10/04 à 16h à l’ASERC- puis du 30 juin au 4 juillet 2021 -avec sortie publique le 3/07.

À VENIR a eu lieu à Crouin dans le cadre du dernier Coup de Chauffe, du 24 août au 5 septembre 2020.
Cette performance a fait vivre, durant 14 jours, une agence spécialisée dans la fabrication de Centres du Monde : les destinations internationales de demain.
Installés dans l’espace public, devant l’ASERC, ses agents ont suivi une méthode infaillible :

Ils ont récolté les pépites auprès des Crouineurs : celles qui rendent Crouin unique.
Au cours d’une réunion publique, ils ont créé la nouvelle image de marque de Crouin, son événement de lancement, sa réaménagement du territoire en suivant les principes du facing – un changement de façade tout en surface.
Ils ont organisé la découverte en preview de Crouin Centre Du Monde par des spectateurs qui ont joué les bêtatesteurs, pour donner leur précieux feedback sur la nouvelle destination.

Cette suite naît de la question de la trace.
Comment créer les conditions pour qu’une trace persiste sur place après le passage de notre performance et surtout pour qu’elle soit vivante, prise en charge de manière continue par les habitants, sans que cela nécessite notre présence ?
Le théâtre est par nature éphémère. Après notre action, nous pouvons laisser des photos, une captation, une publication pour rappeler ce moment, ou bien – et c’est ce que nous voulons essayer de faire ici – nous pouvons créer les conditions pour que notre théâtre perdure et qu’il soit alimenté de manière continue par une partie du public, pour une autre partie du public.
À Crouin, nous avons joué pour deux publics : les habitants du quartier, les Crouineurs, et les autres, les Cognaçais, les festivaliers bref ceux qui sont de fait des touristes. Quand le second s’est laissé guider, le premier public était déjà partie prenante de notre performance : ils nous ont renseignés sur les pépites de leur quartier, ils ont fait des choix, ils ont construit avec nous la fiction de leur quartier, ils ont accueilli les autres spectateurs.
En tirant partie de l’expérience qu’ils ont déjà vécue l’été dernier, nous pouvons revenir aujourd’hui pour réfléchir avec eux sur « Comment ça continue ? ».
Créer avec eux est nécessaire car la trace ne sera pas seulement pour eux, en vase clos, mais elle passera par eux pour être visible et vécue par d’autres. Il ne s’agit pas de se rappeler de ce Crouin décalé qu’À VENIR avait mis en place, il s’agit de le faire vivre à d’autres, de continuer à faire exister Crouin aux yeux du Monde.


Participez sur les réseaux sociaux