Saison 2017-2018

/ juin 2017 /

/ septembre 2017 /

/ octobre 2017 /

/ novembre 2017 /

/ décembre 2017 /

/ janvier 2018 /

/ février 2018 /

/ mars 2018 /

/ avril 2018 /

/ mai 2018 /

Cette saison, ils seront plusieurs à occuper longuement les lieux pour composer des moments inédits à partager avec vous.
Fantazio est un personnage iconoclaste avec un faux air de Gabin, raconteur d’histoires. Récemment, il est venu passer quelques jours en Charente, dans un ancien couvent carmélite où Catherine Ringer a joué Shakespeare dans sa jeunesse. Il fait un détour par l’Avant-Scène en compagnie du cinéaste Philippe Petit, rencontré à la Villa Médicis à Rome.
Ensemble, avec l’équipe du théâtre, nous concevons la carte blanche qu’on lui offre cette saison. Il sera question de films courts, de musique, de rencontres avec des cognaçais et de lieux atypiques.
Un soir, à Brizambourg, après une représentation de Bestias, Blaï me parle de Là sur la falaise, la prochaine création, sur scène, de Baro d’Evel. Au clair de lune, nous imaginons comment cette belle équipe pourrait prendre possession du théâtre pour générer une rencontre insolite entre les spectateurs de Cognac et l’univers en transformation de Baro d’Evel. Les Falaisiens sont nés et ils seront chez nous en mars prochain pour nous faire danser.
Nous avons entrepris de « remixer » le théâtre dans le sens d’un lieu de spectacle vers un lieu de socialité. Entendons-nous bien, il s’agira toujours de prendre plaisir à sortir, à venir au spectacle, mais en plus, d’habiter le lieu, sorte de théâtre augmenté, en dehors des temps de représentation. Et cela, pour répondre à la nécessité de développer et de faire circuler de nouvelles formes de savoir, de quelque nature qu’il soit — le savoir c’est ce qui donne de la saveur — et de produire de nouvelles formes d’activités qui ne soient pas simplement des activités de consommation ou de production, mais des activités sociales.
Il est temps de nous retrouver, de nous projeter, de prendre soin, de faire le monde : c’est ici !

Stéphane Jouan