A love supreme  | Danse Anne Teresa De Keersmaeker / Salva Sanchis / Rosas Mercredi 16 janvier 2019 à 20h30

 

A Love Supreme — d’après l’album du même nom de John Coltrane — est chorégraphié pour un quatuor d’hommes par Salva Sanchis et Anne Teresa De Keersmaeker. En 2005, les deux chorégraphes entamaient une collaboration autour d’une fascination partagée pour cette musique légendaire : à partir de quelques structure musicales élémentaires, Coltrane et ses musiciens outrepassent toutes les limites de l’improvisation et conquièrent un territoire de liberté éperdue, dont la danse tente ici d’offrir une traduction littérale. Les chorégraphes relèvent le défi coltranien et entrelacent jusqu’à l’indiscernable l’improvisation et l’écriture. Dans cette nouvelle version, Sanchis et De Keersmaeker ont repensé leur travail de 2005 en s’entourant de quatre jeunes danseurs. Habités d’une inépuisable vitalité, ils font resplendir l’hommage de Coltrane à l’amour divin.

« Si John Coltrane nous a quitté il y maintenant 51 ans, l’influence de sa musique continue à se propager encore aujourd’hui sur toute l’histoire du jazz. Il y a quelques mois, retrouvé dans les tiroirs de sa première épouse Juanita Naima, sortait pour la première fois l’album perdu « Both Directions at Once », enregistré en 1963. Deux directions à la fois, comme une articulation entre ses premières influences musicales et une spiritualité qui devient progressivement liée à son exploration musicale, comme « A love Supreme », album décisif dans sa carrière paru en 1965. Répondant à une question sur ce qu’il allait devenir les dix ou vingt prochaines années, il disait plus ou moins en plaisantant : « J’aimerais être un saint ». Elvin Jones, son batteur historique, n’hésitera pas, plus tard, à employer ce terme pour qualifier son leader. Pourtant sa vie n’aura rien eu de monacal. Hormis une addiction à la drogue contractée au début de sa carrière, passage quasi obligé pour entrer dans la mythologie du jazz en général et de Charlie Parker en particulier, sa vie fut essentiellement et absolument consacrée à la musique et son exercice.Pour la simplifier, on peut la diviser en 5 périodes : l’apprentissage et les débuts comme sideman (Dizzy Gillespie, Earl Bostic, Johnny Hodges, …), les débuts de leader chez les labels Prestige et Atlantic, les passages au côté de Miles Davis et Thelenious Monk, le quartette dit « historique » (1960-1965, avec McCoy Tyner, Jimmy Garrison, Elvin Jones), les groupes expérimentaux de la fin (1966-1967).Bien entendu, chaque période contient des signes annonciateurs de la période suivante. Comme dans le jazz en général, il n’y a pas rupture, mais évolution.  »  Wholdo

Avant le spectacle, Wholdo vous présentera une sélection musicale inspirée par l’œuvre de John Coltrane, faisant le lien entre des extraits de ses compositions majeures, de formations contemporaines et de la scène « future jazz » actuelle.

Salva Sanchis est arrivé en Belgique en 1995 pour étudier à P.A.R.T.S. ; il fait partie de la première génération des diplômés de l’école. Depuis son projet de fin d’études Less than a moment (1998), il a produit plus de vingt spectacles, élaborant un corpus d’œuvres caractérisé par le dialogue entre improvisation et vocabulaire fixé, souvent en lien étroit avec la musique. Sa dernière création, Radical Light (2016), pour cinq danseurs, tourne actuellement en Europe. En 2003, Salva a rejoint Rosas en tant que danseur freelance pour la production Bitches Brew / Tacoma Narrows. Il s’en est suivi une collaboration chorégraphique avec Anne Teresa De Keersmaeker, qui a débouché sur les projets Desh (2004) et A Love Supreme (2005), cosignés par les deux chorégraphes. Ces dix-huit dernières années, Salva Sanchis s’est, en marge de son travail de chorégraphe, investi dans l’enseignement en intervenant régulièrement dans plusieurs écoles de danse en Europe.

Production : Rosas
Coproduction : De Munt/La Monnaie (Brussel/Bruxelles)
Remerciements : Erik Bogaerts, Jeroen Van Herzeele
Première Mondiale : 23.02.2017, Kaaitheater (Brussel/Bruxelles)
Rosas est soutenu par la Communauté Flamande


Participez sur les réseaux sociaux

Médiathèque Photos & vidéos