B&B  | Danse La Zampa Mercredi 10 mai - 16h00

D’abord, une masse noire. Son corps avance. Et une tension envahit l’espace. C’est le début du voyage…
Les contes, ces récits d’apprentissage, constituent l’une des expressions les plus puissantes pour raconter des histoires. Ils apprivoisent ainsi nos démons ordinaires. Et captent nos désirs, nos choix, nos liens ; ils luttent à leur façon contre la cruauté de l’histoire. Dansée en cela, par d’authentiques vivants !

Note d'intention

Les contes, ces récits d’apprentissage, sont l’une des expressions les plus sublimes pour raconter des histoires.
Ces fictions apprivoisent nos démons ordinaires (désirs inavoués, choix imposés, liens complexes).
Les versions originales sont toujours plus violentes que les adaptations contemporaines.
Pourtant, malgré les mues successives, les ingrédients conservent leur identité et l’enjeu demeure : une forme de lutte contre la cruauté de l’histoire.
Il nous faudra alors adapter et aborder l’écriture de ce conte et ses nombreux tiraillements avec la notion de promesse, celle qui est faite régulièrement pour rassurer les plus fragiles. Une promesse, qui permet la fuite, qui donne du courage pour affronter le prédateur menaçant, et prendre note des aspects troublants qui éveillent notre attention.
Dans les contes, le chiffre 3 revient sans cesse.
La reine, le prince, la jeune fille.
La mère ou marâtre, le père, l’enfant.
Trois soeurs, trois fées, trois voeux à exaucer….
Nous serons donc trois.
. La Belle, à l’allure d’une nageuse rétro.
. La Bête, tel un bad boy (black rebel / west side story).
. La Narratrice, figure bienfaitrice parfois, ou complice ambiguë. Ses chants soulignent les passages effrayants, ses paroles relèvent les situations absurdes ou comiques, sa présence désigne et dirige l’action.


Participez sur les réseaux sociaux

Médiathèque Photos & vidéos