Les fourberies de Scapin  | Théâtre Cie les Géotrupes Mercredi 15 février - 20h30

« Les Fourberies de Scapin », comme une échappée belle au monde comme il va ! Scapin aime l’impossible ; quand trouver une issue là où ça achoppe, relève du miracle, de la danse au-dessus des eaux. Scapin ou celui qui oppose à la tranquillité monotone des jours, une espièglerie alternative, cette farce rêvée, à l’italienne !
Entre férocité et joyeuseté, la pièce mobilise dans le rire le plus éclatant, l’humanité la plus totale. Il y a toujours de la ressource même quand tout a l’air perdu.

à propos des geotrupes

Depuis ses débuts, la compagnie des Géotrupes entend concrétiser l’accessibilité au théâtre au plus grand nombre. «Message de foi» unanime qui ne saurait trouver détracteurs… mais encore faut-il se donner les
moyens de le viabiliser? Avec conviction. Avec désir. C’est pourquoi Les Géotrupes menés par Christian Esnay initient des principes de travail hors normes pour sortir le théâtre des ornières et y apporter de l’inédit, de «l’indiscipline» voués aux exclus. Pour ce faire, Les Géotrupes, groupe constitué de comédiens partageant un même point de vue sur le théâtre public, travaillent, du premier au dernier jour, en répétitions ouvertes au public. C’est là que débute une aventure artistique, humaine, généreuse, surprenante, féconde… que reflète le répertoire des Géotrupes.
Après la mise en scène du diptyque de Howard Barker au Théâtre de l’Odéon en 2009, Les Européens et Tableaux d’une exécution, qui aiguisent la curiosité de l’amateur d’art à se cacher dans l’atelier d’un maître pour y surprendre les rouages de la création, Les Géotrupes s’attaquent à la tétralogie d’Euripide, jouissif marathon loin des «pompes» du théâtre antique, véritable fête démocratique, montée avec la volonté de révéler la tragédie grecque comme le théâtre ludique qu’elle recèle en son sein.
Autre temps, autres moeurs mais continuité philosophique : Molière et son aura populaire, «pop-star» des plateaux, porte drapeau de la farce, vertueux réconciliateur des oubliés du théâtre. Comme une échappée belle, Les Fourberies de Scapin ramènent ainsi le théâtre à sa plus simple expression ; le langage et les mots susent à mettre le monde en critique. Scapin, c’est une espièglerie hors de saison. Dont le héros est l’Espiègle. Tout se tient : on efface tout et on recommence – la belle équipe.


Participez sur les réseaux sociaux

Médiathèque Photos & vidéos