Groink  | Théâtre Cie Eclats Samedi 11 février - 16h

« Groink » s’inspire du conte traditionnel des Trois Petits Cochons, l’histoire étant un prétexte au jeu musical et à la créativité sonore. Dans cet opéra de « trois soues », il est surtout question de grandir !
Une oeuvre rythmique où la percussion, la voix lyrique, les corps sont indissociables d’une écriture pleine de couleurs. On s’amuse, on chante, on rit ! « C’est Nif, Naf et Nouf accrochés à leur maman Rosetta ! Trois petits dodus. (…) bien vivants ».

a propos de la compagnie musicale eclats

Créée en 1987, éclats est une structure de création et de transmission musicale.
Inscrite et identifiée dans une démarche musicale contemporaine, éclats crée, produit, accompagne et diffuse concerts et spectacles musicaux à travers la France et l’international.

La ligne artistique :

Le geste musical, la voix, le théâtre instrumental, le croisement des arts et les paysages sonores sont les points d’appui de sa recherche artistique. Éclats développe des programmes qui mettent en jeu la créativité de l’interprète, qui explorent les relations entre musique, corps, espace pour une approche plus physique qu’intellectuelle.
Les propositions s’intéressent aussi bien à l’acte de création qu’aux conditions de leur réception.
Elles ont aussi pour particularité de s’adresser à des publics très différents, des tout-petits (dès 6 mois) aux adultes. Éclats invente ainsi des formes adaptées aux lieux, aux situations et contextes.

Pour transmettre, au plus petit comme au plus grand, le goût de l’insoupçonné, pour renouveler les pratiques et maintenir en éveil, la compagnie musicale éclats conçoit des spectacles musicaux au plus près des enfants, dans l’intimité de l’écoute, la complicité des regards et le plaisir du geste musical.
Elle donne à entendre un théâtre poétique fait de musiques, de mots, de matières sensorielles et d’images. Sa démarche artistique prend appui sur les musiques contemporaines, électroacoustiques, extra-européennes et sur les paysages sonores.

Éclats permet aux enfants dès leur plus jeune âge d’accéder à toutes les musiques, de garder ouverte et curieuse leur sensibilité sonore, d’enrichir leur écoute dans un esprit créatif et ludique. Un écho à notre mémoire d’enfance.

Ils nous parlent du spectacle

« Dans la dernière pièce de Stéphane Guignard, Groink, on s’amuse, on chante, on rit ! Les trois petits cochons ont une maman cochone, bien vivante et fort joyeuse. Avec Rosetta (la charmante mezzo -soprano Romie Estèves) on fait la fête, on rote et on pète… et l’important, ce n’est pas la morale, mais bien de développer la créativité sonore pour éveiller et vivifier l’écoute des enfants »
La vie en rose cochon – Sud-0uest 10/11/2015

« Groink nous promène dans tout le champ des pulsions avec tact, maîtrise et beaucoup, beaucoup de joie.  La pulsion s’incarne dans toutes les dimensions du spectacle: les bruits de cochon, les percussions, la voix lyrique, la ‘bouffe » des cochons, le pet du loup, la langue du texte qui se déroule avec une vraie jouissance pulsionnelle, etc… C’est certainement cette liberté de créer, cette vitalité qui reste la question fondamentale de Groink, ce « pousse à créer »  de l’auteur qui en fait toute l’efficacité. Les artistes nous permettant ainsi d’approcher au plus près des questions fondamentales de nos vies humaines. »
Cécile El Mehdi, psychologue clinicienne, observatrice de la création jeune-public

« Groink », comme un songe… Dévoration !
C’est une belle écriture de théâtre : les images en liberté et la musique maîtrisée, tissent le rêve. Plongée impertinente dans les rondeurs de l’enfance. Et ce double féminin : mère, nourricière, allaitante et son ombre séductrice un rien androgyne…Qui finit dans la marmite! »
Brigitte Lallier-Maisonneuve, – directrice Théâtre Athénor – St Nazaire

« Je souhaite juste dire le plaisir que j’ai eu à regarder et entendre ce spectacle pour moi quasi parfait. La qualité de l’écoute et de concentration de la salle est d’ailleurs le meilleur hommage qui pouvait lui être rendu. J’ai notamment beaucoup apprécié la dimension musicale, avec un parfait équilibre entre une écriture résolument contemporaine et de multiples clins d’œil, très astucieusement amenés, à des références musicales autres, depuis la chanson en style « musiques actuelles » jusqu’à des musiques extra-européennes.  Le tout servi par des interprètes très talentueux. Mise en scène, scénographie et costumes efficaces avec de jolies images.
Bref un enchantement pour ce qui me concerne !
Bravo donc ! »
Jean Marie Colin, musicien – compositeur


Participez sur les réseaux sociaux

Médiathèque Photos & vidéos