L’Assommoir  | Théâtre Collectif OS'O Mercredi 13 décembre - 20h30

L’histoire écrite par Zola est rondement menée.
On retrouve les thèmes centraux de « L’Assommoir » ; les grands sujets comme la vie et la mort, l’amour et le mépris, la notion de valeur liée au travail, l’addiction telle que l’alcoolisme sont toujours d’actualité. L’histoire est pathétique, certes. Mais elle est dite sans pathos. Et en multipliant les points de vue, le collectif OS’O crée un doute sur ce que le spectateur est venu voir ; et la place qui est la sienne. Dans cette pièce, pas question de morale : au spectateur de se faire son propre récit !

Note d'intention

L’objectif de ce projet est d’improviser avec les comédiens, pendant les répétitions autour des treize chapitres de « L’Assommoir » d’Emile Zola.
Ce travail nourrira aussi bien la force épique que la force dramatique du roman. Chaque chapitre se concentre en général sur une situation singulière, le lieu et le temps forment une unité et l’utilisation dramatique du texte en découle presque naturellement. Ces chapitres sont liés par les différentes introductions dont Zola se sert pour informer le lecteur des événements passés. À travers une forme fermée, la mise en scène raconte une histoire qui, loin de s’arrêter au Paris historique, trouve toute sa pertinence de nos jours.
Les thèmes centraux de « L’Assommoir » que ce soit la notion de valeur liée au travail et l’addiction telle que l’alcoolisme sont plus que jamais d’actualité. Il n’existe aucune adaptation dramatique du roman, pourtant ce texte appelle pour moi à la théâtralisation. Elle s’opère par un focus sur le personnage de Gervaise et ses tribulations. Je veux rendre visible sur scène les décisions qu’elle prend – ou ne prend pas justement – tout au long de sa vie, pour donner une pertinence actuelle à la lutte qu’elle mène pour gagner sa place dans la société.
Mon désir n’est pas de faire une adaptation psychologique, illusoire de l’intrigue, mais de rechercher des situations de jeu pour les six comédiens, qui leur permettent de raconter l’histoire sans interpréter constamment les personnages du roman. Je cherche plutôt à créer des personnages qui, par le biais de cette histoire, entrent en discussion, et par le biais de la discussion, entrent en jeu.
À côté des grands thèmes comme la vie et la mort, la réussite et l’échec, l’amour et le mépris, la richesse et la pauvreté, le roman traite également du thème de l’alcool et de ses conséquences sur les personnages de l’histoire. Je cherche à associer le thème de l’alcool avec la situation théâtrale de base, et à créer un espace (comme le bar d’où le roman tire son nom) : « l’Assommoir » dans lequel six personnes boivent ensemble et racontent une histoire qui a déjà eu lieu. Je veux aborder avec les comédiens les effets qu’exerce l’alcool sur les personnages ; mettre en avant son influence progressive sur la narration de l’histoire et créer ainsi un lien avec la déchéance alcoolique des personnages de Zola.

David Czesienski

Production Collectif OS’O.
Coproduction : Scène nationale Sud-Aquitain, Le Carré – Les Colonnes, scène conventionnée de Blanquefort et Saint-Médard-en-Jalles, Le Champ de Foire à Saint-André-de-Cubzac, Espace Treulon à Bruges, OARA – Office Artistique de la Région Aquitaine, Iddac.
Ce projet bénéficie du Fonds d’Aide à la Création de la Ville de Bordeaux, aide au projet de la DRAC Aquitaine, aide au projet du Conseil général des Landes, aide au projet de la Spedidam, aide au projet de l’Adami, structure soutenue par le Conseil régional Nouvelle-Aquitaine et le Conseil départemental de la Gironde.

En coréalisation avec l’OARA – Nouvelle-Aquitaine 060823-logo-oara-72-dpi


Participez sur les réseaux sociaux

Médiathèque Photos & vidéos