Lettres non écrites  | Théâtre David Geselson || Faites la transition #2 dimanche 26 janvier

« Si vous avez un jour voulu écrire une lettre à quelqu’un de cher sans le faire parce que vous n’avez pas su ou pas osé, racontez-la moi et j’écrirai pour vous.
Si elle vous convient, vous pourrez la garder, sinon je l’effacerai.
Si vous êtes d’accord sur ce principe, j’en ferai peut être quelque chose sur un plateau de théâtre, avec la liberté qu’offre l’anonymat ». David Geselson.

Le public ne se borne pas à consommer mais peut aussi apporter sa pierre à l’édifice. Et participer à différents endroits de l’acte de la création.
Voilà ce que le projet donne à voir.

Extraits de lettres :

Bonjour Michel,
ça fait bien longtemps que tu n’as plus entendu parler de moi et je ne sais pas si cette lettre arrivera jusqu’à toi.
J’espère que oui. Je réalise que la dernière lettre que je t’ai envoyée a 48 ans.
C’ est curieux de découvrir comme le temps des amours n’est  jamais le vrai temps.
Notre fils a fêté ses 50 ans cette semaine.
Je vais arriver à mes 65 ans cet été et nous viendrons sans doute dans le sud pour fêter ça avec Jacques, mon mari, et mes 3 autres enfants.(…)

Garance

(…)Je vous écris, très cher Nelson Mandela, avec la gêne et l’humilité d’un inconnu s’adressant à un mort, et peut-être ne vous souviendrez-vous pas de moi.
Nous nous sommes rencontrés quatre secondes.
Ces quatre secondes – c’était dans un avion en retard pour Londres – m’ont fait quitter définitivement Stockholm et ses serpents.
Il y a des yeux qui caresse avec la douceur tendre et lumineuse de l’aube. Des yeux à traverser, où le pardon l’emporte sur l’oubli.
Ce sont vos yeux.
Je voulais vous remercier de m’avoir permis de voir à nouveau.
Marc

Salut Papa.
Je vais pas être sympa. Je te préviens, tu vas pas te marrer. Franchement pas.
Je m’en suis tapé des lettres à t’écrire. Ça, ça va, écrire je sais faire. T’écrire mort, c’est fait.
Depuis que t’es mort t’as dû en avoir une bonne dizaine. De lettres au mort.
Bon allez.
TU M’AS FAIT CHIER !!! MAIS TU M’AS FAIS CHIER !!! MAIS ON A PAS IDÉE DE FAIRE CHIER LES GENS COMME ÇA QUAND ON EST MORT BORDEL DE MERDE !!!
(…)
J’aurai vraiment envie de te foutre une baffe quand tu rentreras. Et tu rentreras pas.
Ah tu fais chier papa.
Je t’aime.

David Geselson

David Geselson a écrit et mis en scène Doreen, autour Lettre à D. d’André Gorz et En Route-Kaddish, mis en scène Eli Eli de Thibault Vinçon ainsi que Les Insomniaques de Juan Mayorga.
Il joue sous la direction de Tiago Rodrigues dans Bovary créé en avril-mai 2016 au Théâtre de la Bastille.
Il a été formé à l’Ecole du Théâtre national de Chaillot, à l’École de théâtre «Les Enfants Terribles» et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique.
Au théâtre, il a joué sous la direction de Brigitte Jaques dans La Marmite de Plaute, Cécile Garcia-Fogel dans Foi, Amour, Espérance de Odön Von Horvath, Gilles Cohen dans Théâtre à la campagne de David Lescot, David Girondin-Moab et Muriel Trembleau dans Le Golem d’après Gustav Meyrink, Christophe Rauck dans Le Révizor de Gogol, Gabriel Dufay dans La Ville de Evguéni Grichkovets, Jean-Pierre Vincent dans Meeting Massera de Jean-Charles Massera, Volodia Serre dans Les Trois Soeurs, d’Anton Tchekhov, Juliette Navis et Raphaël Bouchard dans Mont-Royal, création collective, et Jean-Paul Wenzel dans Tout un Homme.
Au cinéma et à la télévision, il a joué sous la direction de Francis Girod dans Terminal, Marc Fitoussi dans La Vie d’artiste, Martin Valente dans Fragile, Elie Wajeman dans Alyah et dans Les Anarchistes (Quinzaine des Réalisateurs – Cannes 2012 et Semaine de la critique – Cannes 2015 ), Isabelle Czajka dans La Vie Domestique, Olivier de Plas dans QI, Rodolphe Tissot dans Ainsi-soit-il saison 2 et 3, Vincent Garanq dans l’Enquête ainsi que dans les courts-métrages de Muriel Cravatte, Antonin Peretjatko, Marie Donnio et Etienne Labroue.

Avec l’aide de l’


Participez sur les réseaux sociaux

Médiathèque Photos & vidéos