Me taire  | Théâtre Théâtre du Phare Vendredi 13 janvier - 10h et 14h

Paloma et Cristal sont soeurs. L’une veut faire des défilés, l’autre joue au bilboquet. Elles habitent du côté ouest, dans la favela. Leur mère travaille du côté est, chez Angélina, dans le quartier riche. Cette dernière se bat contre la construction d’un stade qui détruirait la favela. Bien des années plus tard, pour rendre hommage à Angélina et à son engagement pour sa ville, des milliers de femmes défilent. Paloma, devenue mannequin, va voir alors son destin changer.
Pour s’interroger à la fois sur l’appartenance de chacun à un ensemble et sur son individualité.

a propos d'Olivier Letellier

Formé à l’Ecole internationale de théâtre Jacques Lecoq, il a découvert le conte avec Gigi Bigot et s’est formé auprès d’Abbi Patrix, Pépito Matéo et Muriel Bloch.
Valérie Briffod et Cécile Delhommeau lui ont confié la mise en scène de leurs spectacles ainsi que Mélancolie Motte avec qui il a créé La mer et lui. Il a assisté Catherine Verlaguet dans la mise en scène de son texte Chacun son dû. Yannick Jaulin l’a invité à créer son texte La légende de Monsieur Chance avec l’Orchestre National de Lorraine. Il a participé, avec le Théâtre du mouvement, à la création d’Equilibre Instable III, mis en scène par Yves Marc.
Avec sa compagnie, le Théâtre du Phare, il se met en scène en 2004 dans son premier spectacle, L’Homme de fer, spectacle jeune public à partir d’un conte des Frères Grimm. Il a créé et interprété en 2007 La Mort du roi Tsongor d’après le roman de Laurent Gaudé. En 2009, il a mis en scène Oh Boy ! d’après le roman de Marie-Aude Murail et a obtenu le Molière du Spectacle Jeune Public 2010. En 2010, il crée une forme de grande proximité très librement inspirée de la série des « Emilien » de Marie-Aude Murail, avec l’auteure Catherine Verlaguet.
Pendant quatre ans, il mène un travail de recherche avec des conteurs et des marionnettistes au sein d’un laboratoire “Conte et objet”, en partenariat avec la Maison du Conte de Chevilly-Larue et la Ville de Champigny-sur-Marne.
En Janvier 2011, il met en scène Venavi, de Rodrigue Norman, une commande du CDN de Sartrouville pour Odyssée en Yvelines. Il crée la même année La Scaphandrière, écrit par Daniel Danis suite à leur rencontre. Sa dernière création, Un Chien dans la tête, est née en novembre 2013. En 2014, il initie le projet « Ecritures de plateau à destination des publics jeunes », avec trois semaines de laboratoire menées au Théâtre national de Chaillot, au Fracas-CDN de Montluçon et au Centre Jean Vilar de Champigny-sur-Marne.
De 2015 à 2017, il est artiste associé au Théâtre National de Chaillot.

à propos de Sylvain Levey

Né en 1973 à Maisons-Laffitte (Yvelines), Sylvain Levey est comédien et auteur.
Il travaille principalement dans la compagnie Felmur sous la direction de Gweltaz Chauviré et dans la compagnie Zusvex sous la direction de Marie Bout. Il a un temps dirigé le théâtre du Cercle à Rennes où il crée le P’tit Festival (théâtre par les enfants pour tout public). Il est auteur associé au Festival Vingt Scènes organisé par la municipalité de Vincennes en 2005. Il est accueilli en résidence à l’ADEC 35 en 2006. Avec Ouasmok ?, publié en 2004, il ouvre son oeuvre jeunesse. Se dessine une écriture en connexion profonde avec l’univers de l’adolescence et de l’enfance. Sylvain Levey, même dans son théâtre généraliste écrit le monde du point de vue de la jeunesse. Depuis 2004, il a écrit près de vingt textes de théâtre aussi bien pour les enfants, les adolescents que les adultes.

Le théâtre du phare

Le Théâtre du Phare porte les projets artistiques d’Olivier Letellier, croisant l’art du conte avec différentes disciplines (théâtre, théâtre d’objet, photographie, vidéo, création sonore, danse, cirque…), en direction de tous les publics. Ouverture, partage et sensibilisation sont les piliers de sa démarche artistique.
Le conte est un socle extrêmement important : il s’agit d’histoires qui survivent et s’enrichissent des prismes sociétaux, et favorisent ainsi la rencontre et l’échange. Chacun des projets d’Olivier Letellier cherche à mettre en lumière le coeur de ce que raconte l’histoire, avec simplicité et clarté, afin que les publics « jeunes » dans leur expérience de spectateurs puissent recevoir le spectacle et s’en nourrir à leur façon.


Participez sur les réseaux sociaux

Médiathèque Photos & vidéos