(Même) pas peur du loup  | Ciné-concert OLLIVIER LEROY – ANNE-LAURE BOURGET samedi 5 décembre à 16h

Les films au programme de ce ciné-concert sont des petits bijoux du cinéma d’animation russe, américain, anglais et français, réalisés entre 1943 et 2014. Sélectionnés pour leur originalité, ils montrent des loups, finalement pas si effrayants.
Les ambiances musicales d’Anne-Laure Bourget et Ollivier Leroy, nourries de percussions du monde entier, d’instruments insolites et de parties vocales, oscillent entre musique world, pop et baroque.

Courts métrages : « Pigs in polka » de Friz Freleng ; « La maison des biquettes » de Eduard Nazarov, Marina Karpova ; « Tendres Agneaux » de Matthieu Millot et Rodolphe Dubreuil ; « Lune et le loup » de Toma Leroux et Patrick Delage, « Little Wolf » d’An Vrombaut. Musiciens : Ollivier Leroy, Anne-Laure Bourget.

Coproduction : Label Caravan, Théâtre d’Angoulême en partenariat avec l’EMCA. Soutien : CR Bretagne.

La création et les musiciens

Les courts métrages au programme de ce ciné-concert sont des petits bijoux du cinéma d’animation russe, américain, anglais et français réalisés entre 1943 et 2014. Sélectionnés pour leur originalité, adaptés pour les jeunes enfants à partir de 2 ans, ils montrent un loup finalement pas si effrayant, presque sympathique voire ridicule.
Les musiciens, Anne-Laure Bourget et Ollivier Leroy, ont tous deux dessiné de beaux parcours dans l’univers des musiques du monde. Ils ont travaillé ensemble sur le projet Olli & Mood, trio world vocal. Forts de leurs expériences respectives et de leur récente collaboration,
les deux multi instrumentistes ont eu envie de partager leur univers avec le jeune public. Si Ollivier a été à l’origine de nombreux cinéconcerts depuis l’an 2000, c’est une première pour Anne-Laure et donc pour ce duo.
La présentation des films sous forme de ciné-concert transforme la projection en spectacle vivant, en y ajoutant le plaisir de la musique jouée en direct, de la découverte d’instruments originaux et de l’interaction image et musique. Dans le cadre d’un ciné-concert, les musiciens travaillent uniquement à partir des images ; ils n’écoutent ni n’utilisent les bandes-son originales. Ils composent ainsi à leur tour leurs propres partitions.
Par de subtiles associations entre compositions et bruitages, leur musique nourrie de percussions du monde entier, d’instruments insolites, de claviers de différents types (harmonium indien, toy piano…), d’objets détournés, de parties vocales chantées ou parlées illustre à son tour l’image. Les ambiances musicales ainsi créées oscillent entre world music, musiques pop, baroque (tonalité apportée par la voix de haute-contre) et univers minimaliste.

Ollivier Leroy : Voix, claviers, harmonium, loops, sampleurs, bruitages
A l’origine pianiste, Ollivier Leroy est chanteur et compositeur depuis 1995 dans des formations musicales teintées de World music indienne telles que Pändip, Shafali, Stok an Dans et Mukta. Son projet, Olli and the Bollywood Orchestra, douze musiciens indiens et bretons, mix de vidéo, est une véritable création autour du film de Bollywood qui le porte au devant des grandes scènes européennes.
Avec Contréo, Ollivier opère la rencontre improbable entre mélodies pop, musique baroque et sonorités électro. Magique !
Zara Moussa, projet situé entre Niger et Europe, mêle avec brio hip hop féminin engagé et world music.
Ollivier tourne actuellement avec son dernier spectacle d’Olli and the Bollywood Orchestra ; troisième volet intitulé Olli goes to Bollywood.

Anne-Laure BourgetPercussions du monde, bruitages
Après des études au Conservatoire et à l’Université de musique et musicologie de Tours, Anne Laure Bourget s’est spécialisée dans les domaines des musiques traditionnelles et de l’ethnomusicologie.
Musicienne percussionniste, elle a fait plusieurs voyages d’apprentissage en Afrique, en Inde, en Turquie et aux Antilles. Elle se produit aujourd’hui régulièrement en concert aux côtés de Mohamed Abozekry & Heejaz, de Kwal, du quartet Ziryab et d’Olli & Mood.
Elle a appris les tablas à Calcutta avec le maître Pandit Shankar Gosh et un de ses disciplines reconnu, Apurbo Mukherjee. Quant à la derbuka, elle s’est rendue à plusieurs reprises à Istanbul pour travailler avec de grands maîtres (Volkan Ergen, Buran Ocal).
Ethnomusicologue, elle a réalisé plusieurs séjours en Afrique (Burkina Faso), dans le cadre de ses recherches universitaires. Elle a consacré une partie de ses travaux de Doctorat au langage du xylophone bwaba.
Souhaitant ouvrir le champ de l’ethnomusicologie et des musiques traditionnelles au plus grand nombre, elle est à l’initiative de nombreuses interventions au sein du département de musique et musicologie de l’Université de Tours « les thés de l’ethno ». Elle intervient également au Musée du Quai Branly de Paris pour la mise en oeuvre de spectacles au théâtre Claude Lévi-Strauss.


Participez sur les réseaux sociaux

Médiathèque Photos & vidéos