Screenagers Cie Premier Stratagème mercredi 10 mars à 19h30

Screenagers Cie Premier Stratagème

Plongée inédite dans la culture des écrans, d’internet et du jeu vidéo, Screenagers est un spectacle interactif interprété par Pierre-Erick Lefebvre – musicien, artiste de réseau, concepteur de jeux vidéo, programmeur, interprète multimédia et bricoleur. 
Introduite par le récit de son initiation dans le monde digitale la pièce se poursuit par l’exploration de la nature contradictoire et fragmenté du Web en mélangeant concert, stand-up comédie, conférence et vidéo-art.
Les spectateurs eux-aussi y jouent un rôle : sollicités pendant le spectacle via leur smartphones, ils ont la possibilité de réagir à des questions posées, envoyer du contenu (images/textes), choisir l’enchaînement des scènes, comme dans une navigation sur le web.
Refusant de donner une lecture unique et cohérente à un média qui défit la singularité, le spectacle met en scène certaines des pratiques et habitudes issues de nos interactions avec le Web, créant un terrain fertile pour un nouvel imaginaire. 

par Giuseppe Chico et Barbara Matijevic

Nous passons notre vie devant des écrans : actifs sur les réseaux sociaux, en train de regarder la dernière suggestion de Youtube, à converser par chat, à chercher des informations utiles, à faire des achats ou tout simplement à flâner. Et si ces activités – cliquer, envoyer des SMS, mettre à jour son statut et naviguer de lien en lien – étaient utilisées comme matière première pour créer des œuvres d’art captivantes et émouvantes?
Pourrions-nous par exemple écrire une bonne chanson en pillant notre fil Twitter ?
Pouvons-nous considérer nos séjours sur le Web comme des sortes de récits épiques écrits à notre insu et sans effort, gravés dans l’historique de notre navigateur comme des œuvres d’un nouveau genre?
Screenagers est la tentative de mettre en scène cette écriture non-avouée de la connexion permanente. Basé sur la vie et le travail de Pierre-Erick Lefebvre – musicien, artiste de réseau, concepteur de jeux vidéo, programmeur, interprète multimédia et bricoleur, – le spectacle se développera comme une sorte de bildungsroman, ce genre littéraire qui montre le parcours d’un jeune
protagoniste de l’enfance à l’âge adulte et qui sera ici étroitement lié aux avancées de la révolution numérique.
De ce fait, la dramaturgie reflétera cette nature surréaliste du Web en tant que média contradictoire et fragmenté, dans un mélange électrifiant de logique et de non-sens mêlant sans effort des éléments de concert, de stand-up comédie, de conférence et de performance visuelle.
Et si, au lieu d’essayer de rassembler ces divers fragments en quelque chose d’unique et de cohérent – ce que beaucoup ont essayé désespérément de faire – nous explorions le contraire : adopter la disjonction comme une manière plus organique d’encadrer ce qui est un média qui défie la singularité.
Nous sommes convaincus que l’apprentissage, l’interaction, la conversation et l’engagement se poursuivent comme avant, mais que cela prend des formes nouvelles et différentes. Nous pensons qu’il est temps de laisser tomber la culpabilité simpliste “de perdre du temps sur Internet” et de commencer plutôt à explorer – et peut-être même à célébrer – les possibilités complexes qui nous attendent.

BRÈVES BIOGRAPHIES / CONCEPTION & MISE EN SCÈNE

Barbara Matijevic
Née à Nasice (Croatie) en 1978. Titulaire d’une maîtrise en études littéraires, elle s’initie à la danse aux États- Unis au sein de l’Hypaxis Dance Center (Wilton – New Hampshire). Diplômée auprès de l’International Center for Contemporary Dance and Performance Art – ATHENA sous la direction artistique de Kilina Cremona à Zagreb. En tant qu’interprète, elle a collaboré avec Bojan Jablanovec, Boris Charmatz et Joris Lacoste. Elle a enseigné la danse au Conservatoire Nationale d’Art Dramatique à Osijek (Croatie).
Giuseppe Chico
Né à Bari (Italie) en 1974. Titulaire d’une maîtrise en Langues anciennes, il débute le théâtre à l’âge de 10 ans en suivant les cours de la compagnie Abeliano sous la direction de Tina Tempesta. Il approfondit ensuite cette pratique au théâtre Kismet auprès de Robert McNeer et Teresa Ludovico et collabore aussi comme scénographe avec Paolo Baroni. Après des études de théâtre à Rome et Milan, il s’installe à Paris en 2000 et commence alors une formation en danse avec Joao Fiadeiro, Vera Montero, Julyen Hamilton, Mark Tompkins, Vera Orlock, Pooh Kaye, K.J. Holmes, Olivier Besson. Interprète pendant plusieurs années de la compagnie Mille Plateaux Associés, il a également collaboré avec George Appaix et Joris Lacoste.

premierstratageme.net


Participez sur les réseaux sociaux