Soirée Trente Trente  | CIRQUE DANSE MUSIQUE THEÂTRE Mardi 29 janvier 2019 à 19h30

trentetrentelogo-Noir

Cette année pour la troisième fois, nous nous associons au festival bordelais Trente Trente pour vous proposer une soirée composée de pièces de forme courte : un format de 30 minutes maximum pour naviguer entre musique, théâtre, cirque et danse. 30/30 suscite la curiosité en offrant une vision plurielle et pointue de la création contemporaine. Avec une programmation aux croisements des disciplines, cette manifestation met en avant des créations qui valorisent la richesse et la particularité de la nouvelle scène locale, nationale et internationale.

En coréalisation avec
OARA_petit_pour_site2

Incidence 1327 - Gaëlle Bourges et Gwendoline Robin

L’incidence d’une rencontre ne se mesure pas toujours dans la minute ; elle se présente même, quelquefois, sous la forme d’une incidence rasante. La performance de Gwendoline Robin et Gaëlle Bourges s’articule autour d’une action : éprouver l’incidence rasante de leur point de rencontre en suivant les traces de Pétrarque voyant Laure pour la première fois à Avignon, un 6 avril 1327. Histoires, langues et fumées jalonnent le sentier qui dévale vers 1327. Il y a de l’aléatoire et de l’improbable ; des événements qui suivent ou infléchissent légèrement le climat.

 

Gaëlle Bourges

Après des études de lettres modernes puis d’anglais, et de nombreuses années de danse classique, modern’ jazz, claquettes et danse contemporaine, Gaëlle Bourges co-fonde en 2005, l’association Os, qui soutient toutes ses pièces depuis. Le triptyque Vider Vénus, composé de Je baise les yeux, La belle indifférence et Le verrou (figure de fantaisie attribuée à tort à Fragonard) prolonge un travail de dissection du regard sur l’histoire des représentations dans les beaux-arts déjà entamé avec le Groupe Raoul Batz. Suivent entre autres, En découdre (un rêve grec), Un beau raté, 59, À mon seul désir (Festival d’Avignon 2015) Lascaux, Front contre Front et Conjurer la peur – créé en 2017 au festival Etrange Cargo de la Ménagerie de Verre (Paris).

Gwendoline Robin

Après une formation en art plastique, Gwendoline Robin construit une œuvre depuis plus de vingt ans qui, entre installation et performance, met son corps en jeu et en danger. Elle réalise plusieurs collaborations avec des artistes issus d’autres disciplines : Garrett List pour la musique, Karin Vyncke, Pierre Droulers, Boris Charmatz, pour la danse et prochainement avec la chorégraphe Louise Vanneste. Au fil de ces collaborations, le désir de tisser son vocabulaire performatif dans une structure plus dramaturgique est davantage présent.

Avec le soutien de l’ONDA – Office National de Diffusion Artistique

Embrase-moi - Kaori Ito et Théo Touvet

« Je rencontre dans ma vie des millions de corps ; de ces millions je puis en désirer des centaines ; mais, de ces centaines, je n’en aime qu’un. » Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux.

 

Kaori Ito et Théo Touvet rendent hommage à toutes celles et ceux qu’ils ont aimés et qui les ont « préparés » à d’autres amours. Ils livrent sans fausse pudeur, à la manière d’un journal de bord, leur « anatomie » amoureuse.

Dans une mise à nue de deux êtres poussés dans leurs retranchements, Kaori Ito et Théo Touvet, explorent leurs tabous, leurs cicatrices et leurs blessures à travers une chorégraphie tendrement délicate et attentionnée autant que brutale.

Kaori Ito

Née au Japon, Kaori Ito a été interprète pour Philippe Decouflé, Angelin Preljocaj, Alain Platel, Sidi Larbi Cherkaoui et James Thierrée avant de se lancer elle-même dans l’aventure chorégraphique, dans le cadre de collaborations, avec Aurélien Bory, Olivier Martin Salvan ou pour sa propre compagnie Himé. Entre 2015 et 2018, elle développe un cycle de création qui a donné naissance à une trilogie de l’intime Je danse parce que je me méfie des mots (duo avec son père – 2015), Embrase-moi (2017) et Robot, l’amour éternel (solo, 2018). Elle a reçu le prix Nouveau talent chorégraphie de la SACD et a été nommée chevalier des Arts et des Lettres.

Théo Touvet

Après une formation scientifique à l’École Normale Supérieure et au Massachusetts Institute of Technology puis à Polytechnique et à la NASA Théo Touvet rejoint le Centre National des Arts du Cirque et le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Il a co-écrit des spectacles avec David Lescot (Les Glaciers grondants, sur le dérèglement de la planète et du couple), avec Kaori Ito (Embrase-moi) et a créé en écriture au plateau avec Olivier Letellier (La Nuit où le jour s’est levé et Rêv’errance) et Christine Bastin (L’Infiniment dedans). Après son solo Existe en ciel il se concentre à présent sur l’espace et le temps, la matière et le vide, la vie et la mort.

Incidence 1327
Performance créée en juillet 2017 au festival d’Avignon, dans le cadre des Sujets à Vif
Production association Os, Festival d’Avignon dans le cadre de SOURCE programme Europe créative de l’Union européenne
Coproduction SACD
Avec le soutien de L’échangeur – CDCN Hauts-de-France
Gwendoline Robin est accompagnée par Grand Studio / Gaëlle Bourges est artiste associée au Théâtre de la Ville de Paris ; artiste associée à L’échangeur – CDCN Hauts-de-France pour trois ans (2019-2021) ; artiste compagnon au manège de Reims pour la saison 2018-2019 ; et membre du collectif artistique de la Comédie de Valence jusqu’à décembre 2019.

Embrase-moi
Production : Association Himé dans la cadre d’une carte blanche du Festival Antigel (Suisse)
Coproduction : Ménagerie de Verre dans le cadre du Studiolab (France)
Soutiens : Flux Laboratory (Suisse), de l’ADC de Genève (Suisse) et de Jean Guizerix.
La compagnie Himé reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas pour l’ensemble de ses projets. La compagnie est soutenue par le Ministère de la culture – DRAC Île de France au titre de l’aide à la structuration. Kaori Ito est artiste associée à la MAC de Créteil, au CENTQUATRE Paris et en compagnonnage artistique avec KLAP Maison pour la danse.


Participez sur les réseaux sociaux

Médiathèque Photos & vidéos