« Stallone » Fabien Gorgeart, Clothilde Hesme et Pascal Sangla D'après Stallone d'Emmanuèle Bernheim © Editions Gallimard Jeudi 29 avril 2021 à 20h30

« Stallone »

Rocky Balboa, mentor imaginaire d’une jeune étudiante en médecine. Emmanuèle Bernheim l’avait imaginé dans une de ses nouvelles que portent Clotilde Hesme et Fabien Gorgeart à la scène. Accompagnée par son complice musicien et comédien Pascal Sangla, l’actrice boxe les mots de l’écrivaine passionnée par la figure de Sylvester Stallone.

Lise, 25 ans, est une secrétaire médicale à l’existence paisible. Tout bascule après une séance de cinéma : le film Rocky 3 lui fait l’effet d’une véritable épiphanie. Suivant l’exemple de l’ancien champion de boxe qui rempile pour un dernier tour de ring, Lise se lance à corps perdu dans la reprise de ses études de médecine. Avec Stallone, Clotilde Hesme et Fabien Gorgeart s’emparent de la nouvelle d’Emmanuèle Bernheim – publiée dans Le Monde en 2001- heureux d’amener la figure bodybuildée au plateau et de glisser ainsi ensemble du cinéma vers le théâtre.

Entre poétique du combat, éloge de la persévérance et nostalgie assumée de la contre-culture pop des années 1980, Stallone pose avec humour la question de l’influence d’une oeuvre dans la construction de nos destins. Avec la complicité de Pascal Sangla, Clotilde Hesme nous conte l’existence de Lise, animée par cette irrépressible pulsion de vie dégagée par la B.O. du film, le tube « Eye of the Tiger ».

Avec le soutien de l’ADAMI   

 

 

Fabien Gorgeart
Si il a consacré ces vingt dernières années essentiellement au cinéma, le théâtre s’est présenté à lui très régulièrement, dès ses années de formation.
Il a travaillé dès la sortie du lycée pour plusieurs compagnies de marionnettistes.
Plus tard, il a eu la chance (au sens de pur hasard) et le privilège d’être l’observateur privilégié des débuts de Joël Pommerat alors artiste en résidence à L’espace Jules Verne de Bretigny-sur-Orge où il travaillait. Joël Pommerat a eu une grande influence sur lui et aura planté à jamais le désir de se confronter à la question du théâtre de façon complémentaire à ses questions de cinéma.
Son parcours en cinéma commence réellement en 2007, quand Fabien réalise son premier court métrage, Comme un chien dans une église (35mm, fiction qui obtient le prix France 2 à Cannes cette année-là). Il réalise ensuite quatre courts métrages entre 2009 et 2016, tous diffusés à la télévision française et primés dans de nombreux festivals internationaux, comme Le sens de l’orientation, prix du jury à Clermont Ferrand en 2013.
En 2013, il rencontre Clotilde Hesme sur un projet de court métrage pour une collection de Canal plus. La rencontre est fondamentale. Clotilde devient un alter ego. Ils s’amusent ensemble à effacer les frontières entre le féminin et le masculin. Clotilde est sa part masculine et inversement ! C’est sur ce principe qu’il imagine pour elle le personnage de Diane a les épaules son premier long métrage, qu’il réalise en 2016, produit par Petit Film. Le film sort en salle en novembre 2017 en France, en Belgique, au Canada, en Australie et au Brésil et rencontre un succès critique. Il écrit actuellement son prochain long métrage La vraie famille.

Clothilde Hesme
Élève issue du Conservatoire, Clotilde Hesme ne s’enferme dans aucune chapelle et passe constamment du théâtre au cinéma, du public au privé, d’un cinéma d’auteur exigeant (Philippe Garrel, Raul Ruiz, Bertrand Bonello) aux séries télé populaires tout aussi exigeantes (Les revenants).
Elle est fidèle à plusieurs auteurs qu’elle défend et qu’elle inspire, comme François Orsoni dont elle est la complice sur plusieurs mises en scène, notamment dans celle très remarquée de Baalen 2010. Christophe Honoré la met en scène au théâtre et au cinéma Les Chansons d’amour. Elle plonge dans les grands classiques français avec Luc Bondy (Tartuffe et La seconde surprise de l’amour) et participe à l’un des plus gros succès du théâtre privé de l’année 2018 avec Le jeu de l’amour et du hasard, mis en scène par Catherine Hiegel au Théâtre de la Porte Saint-Martin.
Elle obtient le César du Meilleur Espoir pour Angèle et Tony d’Alix Delaporte en 2009, et elle la retrouvera en 2014 pour Le dernier coup de marteau.
Elle a collaboré avec Fabien Gorgeart à l’occasion du court métrage Un chien de ma chienne (2012) et il écrit pour elle le rôle-titre de son premier long métrage, Diane a les épaules en 2017. De leur collaboration et complicité professionnelle, naît l’envie de monter une adaptation théâtrale de Stallone, texte d’Emmanuèle Bernheim, lors d’une résidence d’essai au CENTQUATRE-PARIS en novembre 2018 et janvier 2019.

www.104.fr/tournée stallone

 


Participez sur les réseaux sociaux