Samedi 19 mars - 20h

Soirée « Grand écart »

Stéréoscopia

En hommage au peintre florentin Jacopo Chimenti, Stéréoscopia cherche le relief, l’écart entre deux images presque semblables pour ouvrir un espace d’écoute sur nos propres sensations.
Il s’agit d’une expérience où la lumière et les objets viennent révéler le déplacement des émotions et où les sons créent l’écart entre ce que l’on voit et ce l’on entend.
Livrez-vous aux délices de l’étrangeté.

Durée : 40 min
A partir de 9 ans

Conception du projet : Vincent Dupont. Danse : Aline Landreau, Ariane Guitton. Musique, son : Maxime Fabre. Lumière : Arnaud Lavisse. Dispositif scénique : Vincent Dupont en collaboration avec Sylvain Giraudeau et Marc Chevillon. Costumes : Eric Martin, Morgane Dufour. Travail de la voix : Valérie Joly. Collaboration artistique : Myriam Lebreton.

Production : J’y pense souvent (…). Coproduction : CCN de Rillieux-la-Pape pour Bamboo réseau européen ; Théâtre de Nîmes, SC danse contemporaine ; Théâtre de la Ville ; Espaces Pluriels, SC danse et théâtre ; Le Vivat, SC danse et théâtre ; Le Carré-Les Colonnes, SC. Soutiens : Arcadi Île-de-France

Relative Collider

« On pourrait traduire Relative Collider par Accélérateur de particules relationnelles », écrit Gérard Mayen. « Plutôt qu’exprimer un point de vue sur la beauté du monde, un système est inventé qui le fait révéler de lui-même sa beauté. »

Ils sont quatre : trois danseurs – Liz Santoro, Cynthia Koppe et Stephen Thompson – et un locuteur, Pierre Godard. Ils croisent deux systèmes de mouvements indépendants : un séquencement de soixante-quatre positions de bras et de mains et un second système (de deux sets en miroir) pour les pieds, auquel répond un autre système encore, mais vocal celui-ci.

Cette performance pure entame une relation inverse à nos habitudes de spectateurs. L’interprète n’est pas là pour nous raconter une histoire ou pour nous faire éprouver un sentiment, mais pour laisser nos sens et notre imaginaire circuler de l’un à l’autre, faire mouvement, se construire librement. Progressivement, dans la répétition attentive des mouvements et leurs variations, notre esprit se libère et intensifie ces présences respectives de façon infinitésimale et infinie en même temps.

Durée : 45 min

Conception : Liz Santoro et Pierre Godard. Chorégraphie : Liz Santoro. Texte : Pierre Godard. Avec Pierre Godard, Cynthia Koppe, Liz Santoro, et Lorenzo De Angelis. Son : Brendan Dougherty. Costumes : Reid Bartelme. Régie générale : Sarah Marcotte.

Production : Le principe d’incertitude. Coproductions : CDC Atelier de Paris–Carolyn Carlson, Théâtre de Vanves-Scène conventionnée pour la danse, The Chocolate Factory, Abrons Arts Center, avec le soutien de FUSED (French US Exchange in Dance), la DRAC Île-de France, le Centre National de la Danse, la Jerome Foundation, le Point Ephémère, et le festival ImPulsTanz.


Participez sur les réseaux sociaux