Terre commune  | Théâtre La Compagnie Sous X Samedi 2 septembre

Le spectacle

En mars 2014, Alix Denambride assiste à l’enterrement d’un anonyme au cimetière de Marseille. Il sera enterré à même la terre, en « terres communes », un euphémisme pour « fosse commune » ! De ce temps-là, a germé une nécessité : celle de mettre en lumière ceux que la société laisse chuter et enterre au carré des indigents.

En savoir plus sur la compagnie

La Compagnie est née du désir d’appréhender la création comme identité multiple, zone de libre échange et de rencontres, un art de l’ici et maintenant. Elle propose, par l’écriture et la mise en scène, d’explorer différentes formes de théâtre où le texte est un élément de composition parmi d’autres. La Compagnie sous X multiplie les collaborations auprès d’artistes issus de différents horizons, mais aussi la contribution d’autres regards (sociologie, architecture, urbanisme), afin de réaliser collectivement des projets enrichis des sensibilités et savoirs de chacun. Elle multiplie également ses lieux d’actions, s’adaptant à différents types d’espaces. Les projets développés investissent aussi bien plateaux de théâtre, qu’espaces non dédiés à la représentation, se propageant jusque sur les ondes radiophoniques et territoires numériques.

Intention d'Alix Denambride

« Mettre en jeu sa solitude au plateau est une manière formelle pour moi d’interroger l’individu, en rapport physique avec un collectif, en l’occurrence une communauté de public. Ce travail marque pour moi un retour vers une parole immédiate, une adresse directe, entre jeu et nonjeu. Face à elle, un homme, silencieux et impassible. Il est le professionnel. Parfois fossoyeur, thanatopracteur ou encore agent d’entretien de la voirie, il remplit sa fonction et entretient un rapport purement technique aux choses. L’ossature de la pièce est basée sur la structure des rites funéraires qui se développent toujours en trois phases : séparation, exposition, réunion. À partir de ces trois mouvements se déploie un récit fragmenté et psychosé. Tout l’enjeu dramaturgique étant de faire dialoguer fiction et documents, ainsi que les différents médiums convoqués sur scène. »

Co-productions : L’Espace Périphérique. Lieu de création – Paris (75) / Quelques p’Arts…, Centre National des Arts de Rue et de l’Espace Public – Boulieu-lès-Annonay (07) / Regards et Mouvements, Superstrat, Lieu de fabrique – St Bonnet-le-Château (42) / Le Boulon, Centre National des Arts de la Rue et de l’espace public – Vieux Condé (59). Aide à la création: Derrière Le Hublot, Pôle des Arts de la Rue Midi-Pyrénées – Capdenac (12) / Club des 6 DRAC Bourgogne – Franche-Comté. Remerciements : La Cité des Arts de la Rue – Marseille (13) / La Gare Franche – Cosmos Kolej, Lieu de création – Marseille (13) / Animakt, Lieu de fabrique – Saulx-les-Chartreux (91) Avec le soutien de Bourse d’écriture Beaumarchais-SACD 2016. La Compagnie sous X a reçu le soutien du ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes). Aide à la création pour les Arts de la Rue de la DGCA 2017.


Participez sur les réseaux sociaux

Médiathèque Photos & vidéos