Walter, mon ami un peu étrange Cie Le meilleur des mondes / Sandrine Hutinet jeudi 5 novembre 2020 à 19h30

Ils ont tous des parents sympas, qui cuisinent des légumes bio et emmènent les enfants à des cours de chinois. Mes chances dans la société sont lamentables. Je mange des pizzas toute préparées et je lis des livres sur l’univers et les nouvelles technologies.

Lisa n’a pas 10 ans.
Depuis que ses parents sont au chômage, rien n’est plus pareil : Lisa a l’impression de devoir tout faire toute seule. Elle se sent oubliée, livrée à elle-même. Elle ne leur dit même pas qu’elle se fait harceler sur le chemin de l’école.
En classe ce n’est guère mieux, Lisa s’ennuie et reste à l’écart. Elle lit des livres en cachette. Elle sait que les autres enfants ne l’apprécient pas. Qu’ils la trouvent bizarre. Avec l’institutrice aussi c’est compliqué : cette dernière semble l’avoir prise en grippe, et lui fait sans arrêt des remarques désobligeantes. Lisa rêve d’une vie sur une autre planète avec des êtres, dont elle pourrait se sentir plus proche.
Grâce à des ordinateurs qu’elle s’est fabriqués elle-même, et à un logiciel d’astrophysique, Lisa scrute le ciel à la recherche de ce monde meilleur. Un jour, ayant perçu un signal, elle se rend dans la forêt et fait une rencontre toute à fait fortuite avec un extra-terrestre que les siens ont oublié lors d’une excursion sur la planète bleue. Lisa ramène aussitôt Klakalnamanazdta
chez elle (c’est son vrai nom!) et le rebaptise Walter, sans savoir que pour elle va débuter une nouvelle vie.

 

Le projet de mise en scène et la traduction

Sandrine Hutinet est à la fois la traductrice de l’oeuvre de l’auteure Sybille Berg et la metteure en scène. Cette pièce sera jouée pour la 1ere fois en France.
« L’activité de traduire et de mettre en scène se répondent mutuellement : le regard de la metteure en scène au moment de la traduction permet d’aborder plus facilement les questions de rythme et de style de la pièce.
De même, le fait d’avoir traduit le texte, permet de mieux s’en imprégner.
Traduire c’est comme devenir un peu auteur, ce qui conduit à un plus grand lâcher-prise dans le travail de répétition. La mise en scène devient une traduction de la traduction. »

Un projet transversal alliant théâtre, danse, musique live et dessins

Un projet qui s’enrichit d’une collaboration singulière avec un illustrateur. Pour Olivier Balez, cet illustrateur de presse et pour différentes maisons d’édition, que les thématiques du texte de S. Berg ont attiré et entrainé hors de son atelier, cette expérience permet de (ré)concilier deux approches : allier le papier et l’odeur de l’encre avec le numérique et les algorythmes des logiciels de dessin du rendu final.

La compagnie

La compagnie située en Charente est marquée par le théâtre d’Outre Rhin. Non seulement parce que Sandrine Hutinet, metteure en scène, y a entrepris tout son parcours artistique mais aussi parce que les relations avec l’Allemagne continuent de s’écrire. La Compagnie a effectué une résidence de 15 jours en août 2018 au Neues Theater de Halle, et Nicolaus-Heyse qui
est allemand et collaborateur artistique de Sandrine Hutinet depuis des années, en tant que scénographe, rejoint à l’équipe. Les ramifications s’étendent maintenant jusqu’en Belgique avec la comédienne Laura Beillard issue de l’École Supérieure de Cinéma et de Théâtre de Liège.


Participez sur les réseaux sociaux